Pavillon du Verdurier


Édifice de plan octogonal, servant de marché couvert, construit en 1919 à l'instigation du département et cédé à la ville en 1921. Réalisé en béton armé, il est conçu par l'architecte Roger Gonthier (architecte de la gare des Bénédictins), autant dire que si la gare a été unanimement appréciée sur le plan architectural, il n'en a pas été de même avec ce pavillon que la population surnommait "le bonet du Tybet".
La décoration extérieure de mosaïque et de grès cérame est l'oeuvre de la maison Gentil et Bourdet, de Boulogne-Billancourt.
A l'intérieur, la décoration est peinte par le limougeaud Léonard Chigot (père du maître-verrier Francis Chigot). De 1942 à 1976, le pavillon est utilisé comme gare routière.
Protégé en 1975 lors d'une campagne nationale sur l'architecture des 19e et 20e siècles, il est restauré en 1978 par la ville de Limoges et transformé en pavillon municipal d'exposition, dit pavillon du Verdurier.
Le sous-sol abrite des vitraux de Francis Chigot, installés après l'exposition consacrée à ce maître-verrier en 1980.

Pavillon du Verdurier - Intérieur

Intérieur